HISTOIRE

ACTE 3

LA GUERRE DES CHAÎNES

La chronologie de l’histoire suit celle proposée sur le site officiel coréen du jeu.

La traduction des noms propres est vouée à changement lorsque la version française officielle sera disponible.

(KR > EN : Saintone / EN > FR : Vitani / Poupou)

Chute de l’État de l’archevêque de Sacria

De retour à Archésia, où les dieux n’existaient plus, les races du monde se développaient d’elles-mêmes. La race humaine, la plus prospère, servit Regulus, le Dieu de l’ordre. Ils étaient connus sous le nom de Sacria, et en s’établissant comme « les représentants de Dieu », ils détenaient le pouvoir et l’influence sur les civilisations des autres continents.

Les prêtres de Sacria, qui forçaient à la religion et provoquaient des conflits avec les autres civilisations, se montraient curieux à propos du pouvoir divin de l’Arche qui avait disparu. Avec ce pouvoir, ils pourraient prouver l’existence de leur Dieu, et rendre justice à leurs propres conditions.

L’archevêque Thermer II de Sacria garda en secret un cristal que l’on croyait être un fragment de l’Arche, dans un temple de la Terre Sainte de Rasamoa. Thermer II, obsédé par ce cristal mystérieux, commença à aspirer à une plus grande puissance et envoya les Paladins de Sacria pour enquêter sur d’autres morceaux de l’Arche

Les Paladins et l’organisation secrète des Prêtres de l’Aube étaient considérés comme l’épée de la nation de Sacria. En apparence, les Paladins semblaient être la force principale de Sacria, mais en réalité, les prêtres de l’aube étaient plus puissants bien que moins nombreux.

Jusqu’à sa mort, Thermer II ne découvrit aucun indice concernant l’Arche. Cependant, son successeur, Thermer III, reprit son héritage et envoya d’innombrables Paladins à la mort lors de nouvelles recherches.

Il découvrit finalement que les morceaux de l’Arche étaient cachés sur six autres continents. Au nom de Dieu, Thermer III réussit à convaincre le roi de la Fédération de Rethramis et le chef de Shushire de leur remettre leurs fragments de l’Arche. Il trouva ensuite un fragment caché dans la ville submergée de Posita, l’une des races originelles. Les trois fragments restants de l’Arche étaient situés dans le Jardin de la Reine à Rohendel, au sommet du mont Antares à Kurzan et dans le corps du grand géant Domek.

Thermer III, aveuglé par son ambition de rassembler tous les morceaux de l’Arche, ordonna à son armée d’assassiner Domek et de récupérer le fragment ; il s’était aussi permis de sacrifier la vie de nombreux autres Paladins pour récupérer l’Arche au sommet du mont Antares. Après l’avoir récupéré, le volcan entra en éruption et déroba toutes les vies de Kurzan. Depuis lors, Kurzan est une terre désolée, emplie de malédictions, où aucune vie ne peut prospérer.

Ne lui manquant désormais qu’un seul fragment de l’Arche, les ambitions de Thermer III étaient sur le point de se réaliser. Cependant, le fragment caché dans le jardin de la reine n’était cependant pas facile à récupérer.

Dirigé par les deux reines Inanna et Azena, Rohendel était habité par l’une des trois races créées par les dieux : les Sylvains, dotés de prouesses magiques bénies par le dieu de la Sagesse, Krater. Les sœurs, qui étaient deux des sorcières les plus éminentes de l’histoire, s’étaient sacrifiées il y a longtemps, lorsque Rohendel risquait de voir son noyau magique s’effondrer.

Le corps de la sœur cadette Inanna fût détruit lors de cet incident. Mais Elzowin, un puissant sorcier, réussit à imprégner l’âme d’Inanna dans le corps d’Azena, permettant à deux personnalités de coexister en une seule entité. Les sœurs jumelles, avec deux âmes dans un seul corps, obtinrent l’immortalité d’Elzowin et purent gouverner Rohendel durant des centaines d’années jusqu’à aujourd’hui.

Thermer III n’était pas idiot et il savait que mener une croisade contre Rohendel conduirait finalement à la destruction inévitable de Sacria. À cette époque, les prêtres de l’aube imaginèrent un plan. Ils utiliseraient la relation amicale que Domek avait avec la reine Azena. Thermer III envoya un ambassadeur à Rohendel livrer le cœur de Domek, qu’il avait prétendu trouver mort près des côtes de Sacria.

Azena accueillit favorablement les ambassadeurs de Sacria, leur permettant de rester dans le jardin de la reine pendant quelques jours, jusqu’à ce que la cérémonie qui honorerait son vieil ami puisse avoir lieu. Le jour de la cérémonie, les prêtres de l’aube s’infiltrèrent dans le jardin de la reine pour voler le dernier fragment de l’arche.

Alors qu’ils réussissaient, un problème inattendu survenu, ce qui conduisit à l’assassinat de sept Sylvains ayant découvert leur plan.

Personne ne savait que cet événement serait l’élément déclencheur d’une terrible guerre.

Guerre photoncool

Azena découvrit le complot de Thermer III pour voler le fragment de l’Arche ainsi que sa responsabilité dans la mort de son ami Domek. Aveuglée par l’émotion, Azena déclara la guerre à Sacria. Les géants, les tribus d’Umar et les esprits se rangèrent du côté de Rohendel. De son côté, Sacria exigeait que les rois de tous les continents qui suivaient l’archevêque participent à la guerre contre Rohendel. RéthramisGuillen et Porpage s’étaient joints aux efforts de guerre au nom du saint empire.

Shushire, initialement neutre, s’était vu promettre une flamme qui ne pourrait jamais être éteinte à condition de rejoindre les forces de Sacria. Shushire, le continent gelé, avait désespérément besoin de cette flamme.

Avec l’ajout de ShushireSacria construisit une force alliée capable de résister à la puissance de Rohendel. Sans tarder, ils commencèrent leur invasion de la capitale magique d’Archésia. C’était le début d’une guerre tragique nommée la Guerre Photoncool.

Photoncool est le nom d’un fruit, né d’un arbre photoncool, qui ne pousse que sur les continents de Papunika et Rimlake. On dit que le nom de la guerre Photoncool est dérivé du sens de « rien de gagné ».

Sacria déplaça une force de guerre puissante, mais la magie de la puissante race Sylvain avait dépassé leurs estimations. Sous le commandement de la reine, les forces alliées de Sacria furent détruites en quelques instants. Une pluie de feu s’abattit sur la terre brûlée, suivie d’un tsunami massif et d’une terrible tempête.

Thermer III regretta d’avoir sous-estimé la puissance des Sylvains et désespéré de ne pas se rendre, envisagea de déverrouiller le pouvoir de l’Arche pour renverser le cours de la guerre, mais son plan échoua.

Réveil des gardiens

Alors que la vie d’Archésia était menacée par la guerre prolongée de Photoncool, les Gardiens de la lumière et du chaos, nés pour empêcher la première faille, se réveillèrent. Le premier à ouvrir les yeux fut l’ancêtre Evergrace, le chef de tous les Gardiens. 

Après Evergrace, le reste des Gardiens se réveillèrent un par un. Leur objectif était clair : punir ceux qui menaçaient Archésia. Bien qu’ils aient été créés pour combattre les dieux et les démons, cet objectif de protéger Archésia signifiait que même les races mortelles deviendraient les ennemis des Gardiens. Ainsi, la Guerre Photoncool entra dans une nouvelle phase. Evergrace, qui s’envola pour Ramasoa, la capitale de Sacria, tua Thermer III et s’empara de l’Arche du Temple de Regulus. Le premier des gardiens emmena l’Arche dans un nid au sud-est du continent de Réthramis afin que les humains ne puissent plus utiliser son pouvoir.

Sacria ne fût pas la seule à perdre un chef lors de l’assaut des Gardiens. Rohendel perdit également le grand sorcier Elzowin. Rohendel n’avait pas d’autre choix que de mettre fin à la guerre Photoncool. Mais ce n’était que le prélude de quelque chose de bien pire.

Emergence du tueur de gardien

Sacria et Rohendel mirent fin à la guerre Photoncool, mais cela n’allait pas suffir à arrêter la colère des Gardiens.

Après la fin de cette guerre meurtrière, Evergrace ne savait pas quoi faire de l’humanité. La plupart des Gardiens étaient motivés par leur instinct de protéger Archésia, mais deux Gardiens en particulier étaient différents : Balkan et Luen. Ils étaient les seuls Gardiens créés par Evergrace qui pouvaient agir de leur plein gré, et étaient des Gardiens qui possédaient également la sagesse de parler des langues humaines.

Evergrace, Balkan et Luen ont alors débattu entre eux de ce qu’il fallait faire. Le gardien Luen croyait en l’humanité et insistait pour que les Gardiens retournent à leur sommeil étant donné que la guerre était terminée. De l’autre, le gardien Balkan protestait que pour purifier Archésia, il fallait éliminer les races avides qui la mettaient en danger. En fin de compte, Evergrace se rangea du côté de Luen pour donner une autre chance aux mortels. Balkan accepta la décision de son chef. Evergrace convoqua le reste des Gardiens afin de les préparer à s’endormir une fois de plus. Cependant, un nouveau problème apparut.

Behemoth, l’un des gardiens fidèles de Balkan, fût tué par un simple humain. C’était la première fois dans l’histoire qu’un des Gardiens était tué par l’une des races mortelles. Balkan, fou de rage, ignora l’appel d’Evergrace à se calmer. Il tenait absolument à se venger de celui connu sous le nom de tueur de gardien.

Balkan essaya de détruire le mortel avec ses flammes, mais l’humain les purgea sans effort et un combat s’ensuivit entre les deux pendant plus de dix jours créant de nouvelles fissures dimensionnelles. Le tueur de gardien et Balkan arrêta de combattre lorsque les démons de Pétrania commencèrent à pleuvoir sur Archésia. Sentant une crise sans précédent, Balkan demanda le nom de l’homme avant de retourner d’urgence auprès d’Evergrace.

Kadan.

Comme s’il se parlait à lui-même, l’homme cita son nom et disparut sans laisser de trace.

Déclenchement de la guerre des chaînes

Lorsque la faille dimensionnelle s’ouvrit, les vagues de démons de la Légion noire se déversèrent sur Archésia. Le commandant de la Légion noire, Thaemine, les mena avec une efficacité effrayante. Kazeros quitta Petrania et découvrit pour la première fois l’univers d’Orphée. Il regarda le ciel pour contempler le soleil. Le pouvoir infini qu’il recherchait était enfin là, devant lui. Arrivé dans la partie orientale du continent de Réthramis, Kazeros unit son armée et commença son invasion.

Les humains prièrent leurs dieux, sans succès. Lorsque tout espoir fût perdu et que l’ombre de la destruction se profilait sur le continent de Rethramis, le Gardien connu sous le nom de Catastrophe (Evergrace) apparut de manière inattendue pour se heurter à l’armée des démons. Evergrace affronta Kazeros lui-même et Balkan affronta le sombre Thaemine. Alors que la bataille entre les démons et les Gardiens commença à pencher pour les Gardiens, Kazeros utilisa son atout : les Dieux des Ténèbres, ceux qui existaient depuis le début. Le jour se transforma en nuit et deux lunes se levèrent dans le ciel d’Archésia.

La lune rouge imprégna l’armée démoniaque d’un pouvoir sanguinaire. Les démons se rassemblèrent dans les plaines sous le mont Zagoras et devinrent terriblement violents. La lune rouge renforça les flammes de l’abîme de Kazeros et soudain les Gardiens furent sur la défensive. Balkan, dont l’affinité était naturellement plus proche du chaos, fût attiré par le pouvoir de Kazeros et trahit les Gardiens.

Ceux qui suivirent Balkan parmi les Gardiens changèrent également d’allégeance. Thaemine, qui n’était plus bloqué par Balkan, rejoignit Kazeros pour submerger Evergrace. Evergrace tint bon mais ne put arrêter l’assaut incessant des deux démons et subit de lourdes blessures. Poussés par l’élan, les démons semblaient avoir presque entièrement conquis Archésia. Cependant, dans un dernier moment de désespoir, l’espoir d’Archésia commença à briller à travers les ténèbres. Un chevalier humain nommé Luterra apparut sur le champ de bataille.

Sidéraux vs. Commandants de la Légion

Dans les derniers instants opposant les forces d’Archésia contre celles de Pétrania, un chevalier humain nommé Luterra accompagné de six autres héros apparurent sur le champ de bataille. Sous la direction de Luterra se trouvaient Kadan, Azena, Cien, Galatur, Shandi et Ninive.

Plus tard, ces sept héros seraient connus sous le nom des Sidéraux, un mot qui signifiait étoile brillante, sautant dans la mêlée avec des armes et des armures forgées par le maître forgeron Galatur. Les Gardiens d’Evergrace et les races mortelles se levèrent pour rejoindre leurs héros dans une bataille finale désespérée pour la survie d’Archésia.

Alors que les Gardiens affrontaient les Dieux des Ténèbres, les Sidéraux commandaient la bataille contre les Commandants de la Légion. La bataille la plus féroce eut lieu contre les deux chefs les plus puissants de l’armée, Kadan contre Thaemine. L’affrontement des deux forces créa un énorme cataclysme qui empêcha toute force extérieure d’intervenir dans leur combat.

La reine Azena, qui avait anéanti de nombreux démons, s’était retrouvée confrontée à la commandante de la Légion des Rêves, Abrelshud. La puissante magie des deux sorcières détruisit la terre autour d’elles, transformant tout ce qui a était pris dans les explosions en cendres. Avec Abrelshud, stoïque et calme comme toujours, et Azena, passionnée et en colère, il était difficile de discerner qui était le diable dans cette situation.

Luterra rejoignit Evergrace dans la bataille contre Kazeros, mais même ensemble, les deux ne faisaient pas le poids face au Seigneur des Abysses. L’épée d’Hégémon, l’arme la plus puissante que Galatur ait forgée fût détruite par Kazeros. Kadan voyant ses alliés en danger tenta de les aider mais fut bloqué par Thaemine.

Evergrace parla à Luterra, lui disant de quitter le champ de bataille tout en communiquant avec le Gardien Mystic afin d’apporter les sept fragments de l’Arche. Mystic, qui avait le pouvoir de se transformer en brouillard, s’échappa du conflit pour récupérer les fragments de l’Arche tandis que les Sidéraux tenaient occupés les commandants de la Légion.

La bataille entre Galatur et le commandant de la bête démoniaque Valtan était également féroce. Cependant, l’endurance de Galatur s’épuisait à cause de la longue bataille. Luterra, qui s’était enfui de la bataille contre Kazeros sur ordre d’Evergrace, vit que Galatur était au bord de la défaite et intervint dans la bataille avec l’épée brisée d’Hégémon pour affronter Valtan.

Le vrai pouvoir de l’épée du roi est amplifié par la volonté du porteur. Luterra, avec une volonté inébranlable de protéger ceux qui l’entouraient, reforgea la lame brisée avec sa volonté et vainquit Valtan, laissant une énorme cicatrice sur le corps du démon.

Mais alors que la bataille faisait rage, le côté de la lumière fût de nouveau au bord du précipice. Même Evergrace, celui qui menait la charge du côté de la lumière, n’était plus en mesure de poursuivre en raison des terribles blessures reçus par Kazeros. Juste avant que tous ne tombent dans le désespoir, ce fut le Gardien Mystic qui revint avec les morceaux de l’Arche et redonna l’espoir.

Fin de la guerre des chaînes

Le Gardien Mystic livra les sept fragments d’arche que Evergrace avait cachés. Luteran libéra le pouvoir de la lumière originale et l’utilisa comme une arme contre Kazeros. Les Sidéraux, également habilités par l’Arche, commencèrent à repousser les forces démoniaques.

La lumière de l’Arche se divisa en plusieurs branches et se transforma en énormes piliers sacrés qui descendirent dans le sol comme une lance d’êtres divins. Ces piliers créèrent une puissante barrière en expansion qui détruisit les démons avant de commencer à emprisonner Kazeros.

Alors que le corps de Kazeros commençait à être scellé par les longues chaînes de Regulus générées par la lumière d’origine, la porte du chaos, qui servait de pont entre Archésia et Petrania, commençait également à se fermer progressivement. Incapable d’arrêter son destin, Kazeros sépara son âme de son corps et s’échappa vers Petrania avec ses commandants et les dieux des ténèbres.

Les Sidéraux réussirent à sceller son corps et à repousser les forces démoniaques. Par la suite, ils décidèrent de confiner le corps scellé de Kazeros au cœur du Mont Antares où personne ne pourrait plus l’atteindre. Enfin, la lune rouge disparut du ciel d’Archésia.

Luterra remit à chacun de ses compagnons un fragment de l’arche et leur suggéra de les cacher en des lieux où seuls ceux capables de réussir de grands exploits pourraient les trouver.

C’était pour s’assurer que ceux qui étaient souillés par la cupidité, comme la lignée Thermer, ne pourraient jamais accéder à leur pouvoir. Les Sidéraux avaient tous accepté le plan de Luteran et les fragments de l’Arche furent dispersés après la Guerre des Chaînes. Cependant, malgré la fin de la guerre, ce n’était que la première rencontre avec le Seigneur des Abysses, Kazeros. Même dans la lave bouillante de Kurzan, le corps de Kazeros ne fût pas détruit et son âme, qui était retournée à Petrania, attendait déjà le jour où le sceau serait libéré de son corps.

Gardiens endormis et un nouveau départ

Après la guerre des Chaînes, Archésia fût face à de nombreux changements.

Evergrace disparut dans un endroit inconnu tout en laissant un mot : il est de la responsabilité de l’humanité de restaurer le monde détruit. En conséquence, les Gardiens qui avaient suivi Evergrace étaient également entrés en sommeil à l’exception du Gardien Luen.

Puis, chaque race avait commencé à reconstruire les continents, et dans le processus, de nouveaux pays avaient commencé à s’établir.

Bouton retour en haut de la page